© 2019  LIFE. Conception atelier KLETTERN

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon

Le petit Charlie Gard rappelé à Dieu

August 1, 2017

Lu sur le site de Famille Chrétienne:

 

Chris Gard et Connie Yates, les parents du petit Charlie Gard atteint d’une maladie grave et au cœur ces derniers mois d’une longue procédure judiciaire en Grande-Bretagne, se préparaient à passer les derniers moments en famille avec leur enfant finalement décédé ce vendredi 28 juillet.

C’est la fin de l’affaire Charlie Gard, du nom du nourrisson malade décédé ce vendredi 28 juillet. Ce bébé britannique de onze mois, atteint d’une maladie génétique rare neurodégénérative l’empêchant de respirer sans assistance, a été rappelé à Dieu quelques jours après la décision de la Haute Cour de Londres annonçant que le bébé devait finalement vivre ses derniers jours dans une unité de soins palliatifs.

Mercredi 26 juillet, la Haute Cour de Londres avait annoncé qu’un compromis avait été trouvé entre les parents de Charlie Gard et l’hôpital londonien de Great Ormond Street où il était traité afin que l’enfant soit transféré dans une unité de soins palliatifs d’un établissement spécialisé pour les patients en fin de vie.

Chris Gard et Connie Yates, les parents du petit Charlie Gard, souhaitaient au départ faire bénéficier à leur enfant d’un traitement expérimental à New-York contre l’avis des médecins britanniques. Après plusieurs batailles juridiques les déboutant de leur demande, ils s’étaient battus pour que leur fils retourne à leur domicile. 

Saisie, la Cour européenne des Droits de l’Homme avait confirmé, le 27 juin, la décision de la Haute Cour de Londres rendue en avril et qui allait dans le sens de l’avis de l’hôpital estimant qu’une mort rapide était dans l’intérêt de l’enfant.

Lundi 24 juillet, après plusieurs mois de procédure et d’examens médicaux, les parents avaient finalement décidé de renoncer à leur bataille judiciaire, estimant, à la suite de l’avis du médecin new-yorkais, qu’il était désormais trop tard pour soigner le nourrisson au regard des examens et scanners réalisés la semaine précédente.

« C’est la chose la plus difficile qu’il nous ait été donné de faire » mais « nous avons décidé de laisser partir notre enfant », avait déclaré en larmes Connie Yates, la mère du petit Charlie Gard, devant la Haute Cour de Londres. « Les onze derniers mois ont été les meilleurs et les pires de notre vie. Nous voulions seulement lui donner une chance de vivre ».

Soutenus ces derniers mois dans leurs démarches par le pape François, Donald Trump, et les cercles de défenseurs du droit à la vie, le père et la mère de Charlie restent convaincus que les lenteurs de la procédure ont empêché leur enfant d’être sauvé.

Après l’annonce de la mort du petit Charlie Gard, le Pape a tweeté un message de soutien sur les réseaux sociaux : « Je confie au Père le petit Charlie. Je prie pour ses parents et les personnes qui l’ont aimé ».

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload